Photo : Jean Gros Abadie

L'ARTISTE et SOCIÉTÉ

En 1967 elle crée LES BALLETS DE LA CITE à PARIS d’abord puis en Normandie, à Grand Quevilly en 1976. Ce sera la première compagnie de danse dit « décentralisée »…..La compagnie restera en Normandie jusqu’en 1985 ; après deux années à Grand Quevilly, elle s’installera dans une ancienne minoterie à Darnétal prés de ROUEN : LE MOULIN DU ROBEC . Ce lieu sera à la fois lieu de répétitions, de cours et d’accueil du public pour les spectacles de la compagnie mais aussi pour d’autres artistes. Pendant cette période Catherine MAY ATLANI va créer une cinquantaines de chorégraphies pour les adultes et aussi pour les enfants ; moments intenses de collaboration avec des écrivains comme Andrée Chedid, Eric Sarner, Claude Maillard, Françoise Clédat…..des musiciens Kent KARTER, Claude Bernard, Max Pinchard, Marie France Cousin, Pierre Duconseil, Anne Marie Fijal ….La compagnie se compose de 7 danseurs permanents auxquels s’ajouteront les jeunes danseurs en formation dans la compagnie.Tournées en France et en Europe.
En 1985, elle crée le théatre LE CAFE DE LA DANSE à Paris, elle le co dirigera avec Marie Pierre de Porta jusqu en 1991 ;
En 1995 ,elle crée avec Marie Pierre de Porta le cabaret LE LOUP DU FAUBOURG qui deviendra également label de chanson française .Tournées en France, au Japon, en Bulgarie, en Corée, en Russie et à Bombay.

En 2001 , elle est nommée Chevalier des Arts et de Lettres.
En 2010, création du CHŒUR ALPHA qui devient sa compagnie et son laboratoire de création pour la danse et la musique.
Discographie : « nos mémoires d’or »Polyphonies en 2011
« les Passagers » Polyphonies et Requiems en 2014.
« j’y vais, je pars, je marche » trio pour piano, violoncelle et voix avec Marianne Dyer, Diego Pessoa Cardoso et Catherine May Atlani.